LES 4 PRINCIPES DE LA RESPIRATION

LES 4 PRINCIPES DE LA RESPIRATION

RESPIRER PAR LE VENTRE

C’est la respiration de base, celle des bébés et des animaux.

Elle maintient l’équilibre, la tranquillité.

La respiration haute, au niveau des côtes et des épaules n’intervient que lorsqu’il y a un effort. Elle complète la respiration diaphragmatique, elle ne la remplace pas.

Lors de l’inspiration, le diaphragme se contracte et descend. En comprimant les viscères, il faut gonfler le ventre et comme le piston de la pompe à vélo, il agrandit l’espace des poumons, crée une dépression et entraîne l’apport d’oxygène dans les poumons.

Lors de l’expiration, le diaphragme se relâche et remonte. Le ventre reprend sa place, l’espace des poumons est réduit et l’air est rejeté vers l’extérieur.

Les côtes, la clavicule ne bougent pas.

Cette respiration assure 60 % de notre capacité respiratoire de façon très économique sur le plan énergétique. Le diaphragme utilise très peu d’oxygène et de sucre pour réaliser sa fonction, comparativement aux autres muscles de la respiration.

Cette respiration est celle des êtres sains qui n’ont pas de troubles respiratoires. En cas de stress, la respiration devient plus haute, la poitrine se soulève, le diaphragme voit sa mobilité se réduire.

La conscience de sa respiration abdominale, avant, pendant et après le stress est la clé principale pour éviter les effets nuisibles du stress.

Malheureusement, certaines personnes respirent par le ventre au repos, prennent une respiration haute, debout ou lors d’efforts importants.

De cette façon, elles ont du mal à fournir un effort important ou de longue durée.

La respiration normale par le ventre permet aussi un bon massage permanent et évite ainsi bien des troubles provenant du système digestif.